Actualité

Vendredi 19 Avril 2019 /

Interview Regards croisés

Complémentaires et porteurs d’une énergie commune, Nicolas Chabanne et Valentin Trollé se sont prêtés à l’exercice de l’interview à deux pour nous livrer leur enthousiasme et enjeux sur cette nouvelle page à écrire.

Nicolas Chabanne, Président
Valentin Trollé, Directeur Général

Quelle est votre complémentarité dans la vision du groupe ?
VT : Pour ma part je suis ancré dans une volonté d’intégrer la stratégie de réponse énergétique. C’est ce qui m’anime et c’est mon cap : faire grandir ce groupe sur les aspects de responsabilité sociétale.
NC : Valentin apporte en effet de la vertu à nos futurs projets, et de mon côté je suis garant de la bonne compréhension et application de ces ambitions, notamment sous le regard des architectes qui vont apporter le complément esthétique ainsi que le confort d’usage.
VT : J’ai la théorie, et dans la pratique c’est Nicolas qui nous connecte à la réalité de l’entreprise et qui apporte également la vision stratégique.


Réunir tous les talents des structures d’hier au sein d’une même entité, quelle force pour demain ?
VT : La forme, c’est en effet un regroupement sous une même identité. Le fond, ce sont des équipes qui portent un intérêt commun.
NC : Nous oeuvrons pour la même vision et nous porterons plus facilement ces convictions ensemble. Nous ne sommes plus dans un acte de création individuelle : notre rassemblement apporte une vision collective plus facile à mettre en place. Pour nos clients, c’est la garantie d’avoir une réponse plus globale.
VT : L’idée est de porter plus efficacement une façon commune de concevoir le projet, de permettre à tous de dépasser leur mission individuelle, et de renforcer encore d’avantage la complicité entre les équipes archi et ingé. Cela nous permettra une mobilisation plus importante sur nos domaines d’expertises. Cette union nous permettra de mettre l’énergie au bon endroit, de gagner du temps au démarrage d’un projet et d’une phase, et d’utiliser ce temps pour dépasser les attentes et proposer des choses nouvelles. Pour « agiter les usages » !

Ce nouvel étendard commun, c’est une fierté pour vous ?
NC : Bien sûr ! Nous allons construire autrement demain, et c’est une fierté de savoir que nous saurons apporter une réponse globale dans ce sens-là.
VT : Nous formons une chaîne de valeur dans laquelle chaque maillon à son rôle et son expertise, et doit voir au-delà de son objectif pour garantir cette performance nécessaire pour l’agence demain.

Qu’est-ce que vous aimeriez changer au sein de ce groupe Chabanne ?
NC : J’aimerais que nous soyons ensemble intrinsèquement.
VT : Quelques-unes de nos méthodes : nous allons fluidifier l’organisation et clarifier ce que l’on attend des équipes pour assurer un fonctionnement limpide et un cadre serein pour tous.

A l’inverse, qu’est-ce qui ne doit jamais changer ?
VT : Ce que je n’ai pas envie de perdre c’est notre proximité. Nous avons une échelle tout de même assez grande, nous sommes sur plusieurs sites aussi, mais nous restons dans une logique de simplicité et de convivialité qui est un élément différenciant. C’est précieux chez nous.
NC : Au-delà de cette proximité entre les équipes, il y a une entente rare entre les associés, sans occulter les sujets de désaccords bien sûr. Parfois cette entente n’existe pas dans des groupes plus petits. C’est une cohésion qui est primordiale et qui permet d’insuffler de façon saine une énergie commune au groupe pour mieux mobiliser les équipes. C’est une vraie chance.
VT : Et en oral cette énergie commune se ressent beaucoup !
NC : C’est vrai ! Le projet ne fait qu’un : ce n’est pas l’architecte qui défend son parti puis l’ingénieur qui vient plaquer la technique. Je n’attends qu’une chose : les prochains projets que nous allons concevoir et réaliser tous ensemble. Soyons audacieux, précurseurs, créatifs... J’ai hâte !