Lycée Confluent Lyon

Un lycée symbole des nouvelles pratiques pédagogiques innovantes

Le concept architectural s’appuie sur deux éléments forts et structurants du processus de conception : la réinterprétation de l’atrium en partie centrale du bâtiment et la proposition d’un nouveau langage en façade.
Programme

Un espace central atypique, valorisant les pratiques pédagogiques innovantes

Le projet réhabilite l’ancien siège social de Sanofi Pasteur en lycée comprenant des salles d’enseignement et salles collaboratives sur 5 niveaux. Il comprend également des espaces collectifs, une salle de restauration, un foyer des élèves, une salle d’évolution sportive, un centre de ressources avec centre de documentation, une salle de travaux pratiques et deux FabLabs (fabrication, impression 3 D, manipulation d’objets connectés, etc.) avec une capacité de 782 élèves.

Situé entre deux symboles forts de l’architecture lyonnaises (le musée des Confluences et la Halle Tony Garnier), le projet propose une architecture transformant un ensemble tertiaire en un lieu d’enseignement emblématique. Par son implantation stratégique au cœur d’un quartier en plein développement, lieu de convergence en entrée de ville, le projet affirme une identité à part entière, respectueuse de l’existant.

La réinterprétation des façades du bâtiment a pour objectif de véhiculer l’image d’un lycée innovant et d’un équipement ambitieux à l’échelle de la Région. La démarche de l’agence Chabanne s’inscrit dans une volonté de donner un souffle nouveau à cet équipement sans pour autant dénaturer le langage architectural initial du bâtiment construit en 1999. En respect d’un « déjà-là », les architectes du projet proposent une architecture intemporelle marquée par une volonté d’homogénéité des façades, affirmant un langage commun, facilement appropriable par les usagers.

En façade, les murs en béton côté Nord sont conservés et le jeu de verticales d’un blanc immaculé révèle à nouveau les qualités volumétriques d’un bâtiment tourné vers l’eau, le long des berges. Le volume supérieur, composition tramée de brises soleils verticaux et de casquettes horizontales, offre équilibre à l’échelle de l’équipement.

 En intérieur, le concept architectural s’appuie sur la réinterprétation de l’atrium en partie centrale du bâtiment. L’atrium est marqué par un canal numérique, symbole des nouvelles pratiques pédagogiques innovantes, véhiculant l’image d’un équipement tourné vers l’avenir. Cet espace central est atypique pour un lycée : sur 6 niveaux, il offre un véritable lieu de vie et d’effervescence pour les étudiants.

 

Matériaux biosourcés et énergie renouvelable

Côté énergétique, le projet fait appel à des matériaux biosourcés (murs à ossature bois pour l’isolation des façades, avec remplissage en laine de bois) et garantie une électricité provenant du renouvelable pour couvrir au minimum 40% des consommations énergétique de l’équipement.

Informations détaillées
Surface 10 500 m²
Coût 13 M€ ht
Livraison Phase 1 : 2020 / Phase 2 : 2021
Maîtrise d'ouvrage
Région Auvergne Rhône Alpes
Maîtrise d'oeuvre
SPIE BATIGNOLLES SUD ESTentreprise générale
CHABANNE ARCHITECTEarchitecte
ECIBéconomie
CETbureau d'études
VENATHECacousticien
Dalkia / Dalkia Smart Buildingexploitation maintenance
ORANGEnumérique