Lycée Hôtelier Metz

Le sens et le goût communs de l'architecture et la gastronomie

Le projet du futur Lycée Hôtelier de Metz a pour ambition de répondre à des objectifs de visibilité, de lisibilité et de fonctionnalité : valoriser l'excellence de la formation, créer une identité architecturale liant le lycée polyvalent Raymond Mondon et le Centre de Formation d'Apprentis Hôtelier, et améliorer les conditions d'enseignement en offrant un cadre d'apprentissage performant et confortable.
Programme

Le futur lycée hôtelier comprendra un restaurant de demi-pension (180 places) à destination des élèves, un pôle d’enseignement technique, un pôle pédagogie initiation (restaurant d’initiation de 150 convives associé à 5 ateliers de préparation et un atelier traiteur), un pôle pédagogie application (restaurant d’application de 80 convives et brasserie de 60 convives), un pôle logistique d’approvisionnement des cuisines ainsi que des salles de classe et une salle polyvalente.

Le porte-à-faux du pôle hôtellerie devient l’emblème du nouveau lycée. Surplombant le parvis d’entrée, le pôle hôtellerie domine tout le site et marque l’entrée du lycée. En rappel au centre de formation d’apprentis existant, la sous-face du porte-à-faux adopte un revêtement facetté en inox réfléchissant qui donne encore plus d’ampleur à l’entrée. Pour renvoyer l’image d’un bâtiment léger et en mouvement, la composition architecturale se base sur un duo d’éléments singuliers : un socle animé par une dentelle de métal perforé surmonté d’un volume en porte-à-faux revêtu d’aluminium irisé.

A l’intérieur, notre concept architectural réinterprète les symboliques spatiales et sociales liées à l’atrium pour le définir comme un véritable lieu de partage, de connexion, de rencontre entre les élèves. Situés au cœur du projet, le hall et son amphithéâtre deviennent l’épine dorsale de l’équipement. Dans le prolongement du restaurant d’application et de la brasserie du R+2, deux grands rooftops événementiels offrent un panorama sur le paysage. Ce positionnement au sommet de l’établissement permettra l’accueil d’événements qui accroîtront la renommée du lycée hôtelier.

L’osmose de l’architecture et de la gastronomie. Le sens et le goût commun pour deux métiers de passion au service du bien-être. Cela me semble un beau résumé pour définir la sensibilité d’un « plat signature »
Maxime Vérot
Architecte chez Chabanne

Qualité environnementale

La stratégie énergétique et environnementale du projet repose sur la réduction de l’impact carbone du bâtiment (structure béton poteau-poutre, voiles de façade en ossature bois et isolant biosourcé en laine de chanvre) et la récupération de la chaleur générée par les chambres froides pour chauffer l’eau chaude sanitaires pour les cuisines. En été, le confort des occupants est assuré par une ventilation avec rafraichissement adiabatique, permettant de se passer de climatisation.

Informations détaillées
Surface 4 711 m²
Coût 15,6 M€ H.T
Livraison 2024
Maîtrise d'ouvrage
RÉGION GRAND EST
Maîtrise d'oeuvre
CHABANNE ARCHITECTE architecte urbaniste mandataire
FRANÇOIS HENRION MALGRAS architecte urbaniste associé
CHABANNE INGÉNIERIE structure, économie, VRD, fluides, SSI, ingénierie énergétique et environnementale
SALTO acoustique
AC2R cuisiniste