Patinoire Louviers

Un prisme épuré et taillé aux volumes audacieux

La nouvelle patinoire intercommunale de Louviers propose 2 grandes entités pouvant fonctionner indépendamment ou en simultané avec des synergies : la halle principale, plutôt orientée vers une vocation « évènementiel sportif » pouvant accueillir 700 spectateurs et la halle ludique orientée vers un usage institutionnel (associations / scolaires) et grand public.
Programme

Une patinoire imaginée comme un prisme

Imaginée comme un prisme, la patinoire a été conçue autour d’une fonctionnalité et des flux clairs pour les usagers, mêlés à une architecture audacieuse : un léger glissement, telle une faille, met en valeur les deux zones principales du projet et différencie clairement ces deux fonctions. Les volumes viennent se soulever ou s’abaisser : l’aire de glace principale, utilisée pour les compétitions, est un espace particulièrement noble du projet et demande une hauteur sous plafond importante. L’espace de l’aire de glace ludique est quant à lui conçu pour amener plus d’intimité au public, avec un volume plus bas.

Le prisme est taillé : des effets d’enfoncements sont créés dans le volume marquant naturellement les entrées principales et invitant les usagers à entrer.

Bâtiment signal, la patinoire est visible depuis l’autoroute et sera la nouvelle vitrine du pôle de loisirs. Deux plis se soulevant au niveau des entités aire principale et aire ludique mettent le projet en valeur côté Est et agissent tels des signaux.

 

Une empreinte environnementale réduite

La patinoire de Louviers a été conçue selon une démarche de qualité environnementale et de performance énergétique engagée tout au long du projet. L’architecture du bâtiment a été pensée de manière à concevoir une enveloppe thermique compacte favorisant les apports de lumière naturelle, tout en limitant le rayonnement solaire direct sur la glace source de surconsommation d’énergie. L’enveloppe de l’équipement, particulièrement performante, offre également une forte isolation et étanchéité à l’air.

Le revêtement des plafonds des aires de glace se veut peu émissif : en face intérieure de la toiture, il réduit considérablement les besoins de froid en réduisant les apports de chaleur par rayonnement de la part du plafond envers la piste de glace.

La production de froid pour la glace s’effectue par le CO2, fluide frigorigène naturel : fluide à très faible potentiel de réchauffement planétaire (de 1 contre 1 500 ou plus pour des patinoires classiques récentes), il offre un meilleur rendement de production de froid et un meilleur potentiel de récupération de chaleur pour chauffer l’équipement (eau chaude sanitaire, surfaçage, etc). 50% des besoins en chaleur du bâtiment seront couverts par cette récupération.

En appoint, le bâtiment est raccordé au réseau de chaleur urbain de la ville de Louviers, alimenté à 75% par l’énergie renouvelable issue d’une centrale biomasse.

L'équipement offre une étanchéité à l'air extrêmement performante. Les objectifs de performance attendus en terme de perméabilité de l'enveloppe étaient de < 1.2 m³/h.m². Il s'avère qu'elle atteint 0.513 m³/h.m². C'est plus performant que ce qui est demandé pour une maison individuelle.
Lionel Devaux
Directeur travaux, associé
50 %
des besoins en chaleur du bâtiment couverts par la récupération des calories issues de la production de froid
0.513 m³/h.m²
de perméabilité de l'enveloppe
Informations détaillées
Surface 5 500 m²
Coût 11,5 M€ ht
Livraison 2019
Maîtrise d'ouvrage
CUD (Communauté Urbaine de Dunkerque)
Maîtrise d'oeuvre
CHABANNE ARCHITECTEarchitecte mandataire
CHABANNE INGÉNIERIEéconomie, structure
CHABANNE ÉNERGÉTIQUEfluide, ingénierie environnementale et énergétique
ARC EN TERREVRD, aménagement des espaces extérieurs
Echologosacoustique